Un nouvel entraineur à Megagym

L’équipe d’entraîneurs du club de gymnastique Méga-Gym, situé sur la rue Émilien-Marcoux, à Blainville, compte depuis tout récemment un nouveau membre de grande expérience. Frank Kistler entraîne présentement une athlète nationale. Son objectif est de voir l’endroit et ses protégés se développer pour atteindre de hauts niveaux.

Il est en place depuis le mois de septembre dernier, alors arrivé au Québec en 2014, natif de la France. Frank Kistler a débuté son aventure québécoise, dans le monde de la gymnastique, à Terrebonne, pour ensuite se joindre à l’équipe de Méga-Gym, dans la région des Laurentides.

«Ma passion pour la gymnastique est une grande histoire de famille, raconte l’homme, alors questionné sur ses débuts, en Europe. Ma mère était une gymnaste de haut niveau, en France; elle a participé à des championnats du monde. Je suis issu d’un club de gymnastique très familial, étant en quelque sorte né dans cette sphère.» 

Frank a donc suivi les traces de sa mère et a débuté en tant qu’athlète dans son pays natal, avant de se tourner, plus tard, vers une carrière d’entraîneur. Alors qu’il était aux études en marketing, on lui a demandé de l’aide, en tant que coach, dans le club de ses parents.

«C’est à ce moment que j’ai commencé dans le domaine, en compagnie d’athlètes de haut niveau. Ç’a bien fonctionné! Au bout de deux ans, j’ai laissé de côté mes ambitions en marketing et gestion pour me concentrer presque uniquement sur l’entraînement.» 

Au Méga-Gym

Il a donc un curriculum, somme toute, impressionnant. Au Canada, Frank a encadré deux jeunes femmes prometteuses qui ont éventuellement fait l’équipe nationale, alors qu’il a vu d’autres de ses poulains participer à des compétitions d’envergure. Certains de ses protégés ont même gagné des médailles nationales. «J’ai entraîné deux filles qui ont fait les championnats panaméricains, des championnats du monde, des étapes de la Coupe du monde et qui ont voyagé beaucoup.» 

Lorsqu’arrivé à Blainville, cette année, il a constaté que ce club est plutôt de renommée régionale. On vise à le faire évoluer vers le niveau provincial, et même national, un jour. 

«L’objectif est de développer le club et voir, dans le futur, une génération d’athlètes percer au niveau national, tout en encadrant les athlètes qui sont présents, maintenant. Ces jeunes évoluent plus dans la sphère provinciale présentement.»

 D’ailleurs, au moment de discuter avec Frank Kistler, deux athlètes en sport-études pratiquaient dans le gymnase; l’une aux études collégiales et l’autre au secondaire.

«Blainville se développe beaucoup! On met l’emphase sur la jeunesse et le gymnase doit se moderniser pour pouvoir accueillir ces jeunes. Il s’agit aussi d’un grand objectif pour nous!» 

Beaucoup de préparation

La gymnastique est reconnue comme un sport olympique, mais reste encore trop méconnue du grand public. Certains se souviendront cependant de la performance de la gymnaste roumaine Nadia Comaneci aux Jeux olympiques de Montréal. Bien entendu, avec les années, ce sport a beaucoup évolué quant à la préparation de ses athlètes. Aux dires de Frank Kistler, la gymnastique demande entre autres de la discipline, un désir de dépassement de soi, accompagné d’une force mentale et physique.

«Il s’agit d’athlètes très complets, précise-t-il. La préparation est complète et elle a évolué avec les décennies. Les athlètes se préparent physiquement et psychologiquement. Ce n’est plus comme on voyait avec la génération de Comaneci. Il existe maintenant une grande machine d’entraînement! Tout s’est développé autour du sport et il existe un grand nombre de professionnels qui se penchent sur un axe précis, comme la préparation physique, mentale, la nutrition et ainsi de suite.» 

Les athlètes débutent donc jeunes, apprenant les techniques de base. Ils ont par la suite la possibilité de se développer dans leur passion, se rendre jusqu’au niveau senior et participer à diverses compétitions à différentes échelles.

Dans le cas de Méga-Gym, à Blainville, on offre un volet compétitif, mais également récréatif. Les intéressés peuvent d’ailleurs consulter le site officiel du gymnase, pour de plus amples informations, au [http://megagym.org/].

Leave a Reply